LE KSAR DE ASSA

Au dessus de l’oasis de Assa, réserve écologique et biologique, se dresse une citadelle : le ksar de Assa construit de pierres sombres, fondé au XIIIème siècle par Sidi Yazza Ou Idha : un monument millénaire, avec ses remparts, tours, ruelles, porches, réhabilité depuis plus d’une décennie suivant des normes architecturales spécifiques, à l’aide de matériaux locaux : pierres sèches, pisé, bois etc. Ce ksar est un parfait exemple de l’habitat traditionnel saharien.

La partie haute du ksar offre une vue imprenable sur la ville et la palmeraie d’Assa. Des balades à pied dans le ksar vous permettront de découvrir quelques gravures.

Le ksar contient aussi la zaouïa d’Assa, fondée au XIIIème siècle de notre ère, autour de laquelle, se tient depuis des siècles, et jusqu’à aujourd’hui, un moussem annuel, qui attire des milliers de gens des quatre coins du pays, surtout des trois régions du Sud.

En 2006, l’Agence de développement du Sud lance un programme de restauration autour du vieux ksar, témoin culturel et historique des liens unissant le Maroc au Sahel, dans l’espoir de doter la ville d’un ensemble patrimonial restauré capable à la fois de former des maîtres artisans qualifiés et d’attirer les flux touristiques et une méthodologie participative pour toute la société civile est développée.

Le projet de requalification du vieux Ksar de Assa a été sélectionné en 2013 pour le prix de l’Aga Khan Award for Architecture.

HAUT