MOUSSEM DE LA ZAOUIA DE ASSA

MOUSSEM DE LA ZAOUIA DE ASSA

Le Moussem religieux et commercial de la Zaouïa d’Assa, lieu de rencontre des saints est un rassemblement autour de la Zaouia mythique d’Assa traduisant et perpétuant la tradition de commémorer la naissance du Prophète Sidna Mohamed que la prière de Dieu soit sur Lui,  dans un rituel connu dans toute la région.

Les pratiques religieuses relatives aux veillées de lecture de Coran et de récitations psalmodiques sont organisées à l’intérieur de la Zaouia du 1er au 12ème jour du mois de l’Hégire Rabiâ I, alors que les activités commerciales et festives se déroulent dans l’espace historique situé au contrebas du Ksar entouré des tombeaux des 366 hommes de Dieu.

Le Moussem est un rendez incontournable de rencontre et d’échange entre tous les habitants de la région d'Assa et toutes les fractions de la tribu Ait Oussa et entre celles-ci et les autres tribus de la région et même avec celles venant de loin comme des pays du Sahel et du Nord du Maroc. Les gens y viennent de tous les coins du Maroc ainsi que les membres de la tribu d’Ait Oussa vivant à l’étranger.

Plusieurs fonctions sociales et culturelles caractérisent ce Moussem, notamment en ce qui concerne la diffusion et l’enracinement des valeurs de tolérance, d’amitié, de convivialité, de commensalité, d’échange et de cohabitation.

Ce grand rassemblement des tribus sahraouies constitue un rendez-vous annuel consacré au renouvellement de la Baiâa au glorieux Trône alaouite et à la confirmation de l’unité de ces tribus pour la défense des valeurs sacrées de la nation.

Le programme prévoit également la tenue d’une conférence sur la vie du prophète Sidna Mohammad, paix et bénédiction sur Lui, en plus de stands d’artisanat local destinés à faire connaître les talents des artisans de cette région.

En marge du Moussem, une manifestation sportive est également prévue, avec une course internationale sur la route Feu Rah Fdaili (grand nationaliste décédé en 1991)

Ce Moussem annuel est devenu au fil des années un rendez-vous annuel incontournable et une occasion pour contribuer au développement économique et social de la ville et à la promotion des potentialités historiques et naturelles du Ksar d’Assa.

La danse Ahouach, la poésie Hassania et la musique amazighe forment le principal plat artistique de ces rencontres.

Un certain nombre de manifestations et de pratiques culturelles et religieuses se livrent pour l’appréciation des milliers de visiteurs et des adeptes de la Zaouia, notamment des ateliers scientifiques, des veillées religieuses, des soirées de chants soufis, des concours de poésie, de la Tbourida et des courses camelines.

Au cours du Moussem, le Ksar et la ville d’Assa se transforment  en théâtre privilégié meublé d’us et coutumes de la région qui donnent au Moussem une configuration d’une rencontre des âmes et bien d’autres figures du soufisme maraboutique du Sud marocain.

Au fil des années, la centralité d’Assa dans le faisceau spirituel, social et tribal de la région est davantage sanctifiée. On comprend alors pourquoi dans l’imaginaire collectif, se rendre en pèlerinage à Assa équivaut, pour le fidèle du grand sud, à l’accomplissement de la « farida » du hadj.

HAUT