SE RESTAURER

La gastronomie est à l’image des paysages sublimes de la de la province, originale et basée sur des ingrédients naturels. La cuisine locale a su conserver une rusticité et une grande originalité, fidèle à ses spécificités et à la nature qui l’entoure.

Pour découvrir le patrimoine culinaire d’AssaZag, des restaurants ainsi que des anciennes demeures reconverties en maisons d’hôtes et restaurants proposent, dans un décor souvent typique, sur fond de musique hassanie, une cuisine de qualité avec d’authentiques spécialités marocaines : tajines, couscous, pastilla et assortiment salées ou sucrées, ainsi que d’autres délicieux mets à saveur purement régionale.

Vous pouvez aussi vous attabler dans des petits restos sympas, snacks et pizzerias installés un peu partout dans la ville d’Assa et la province.

L’émergence d’une ligne gastronomique de recettes à base de produits des terroirs oasiens et steppiques, le talent des populations locales a sublimé heureusement des produits aux qualités gustatives singulières et aux vertus nutritionnelles longtemps méconnues. Et le sentiment de fierté de la population n ‘est à ce propos pas le moindre des impacts de la déclinaison des produits du terroir en recettes gastronomiques

Parmi ses délices, les tajines à base de caprin ou de viande de chameau ou le couscous Assaoui, travaillé à la main à partir des ingrédients qu’offre la terre aride mais généreuse de la province.

La cuisine est conditionnée par le mode de vie des autochtones imposant un régime alimentaire particulier. Celui-ci est basé principalement sur les ressources fournies par l’élevage à savoir la viande de chameau et de chèvre, le blé grillé et les produits lactés issus du lait de chèvre ou de chamelle, parmi eux, le plus important est le ‘lben’ (petit lait). Ce dernier est parfois mélangé avec de l’eau et du sucre pour donner une boisson fraîche appelé zrig très appréciée par les habitants de la province.

Parmi les plats typiques ceux à base de viande sont les plus réputés. La viande de chameau et de chèvre est placée dans une grande marmite appelée « salta » et cuite sur des braises. Elle est ensuite présentée avec du couscous ou du riz sous forme d’un mets appelé « maro ». A Assa-Zag, un type particulier de pain est cuisiné, le mboura, il est préparé avec de l’orge uniquement, sans sel et sans levure, et cuit de manière originale directement sur le sable.

Le couscous khoumassi aux 5 graines, le miel et le thé constituent les piliers de la cuisine de la province, préparé à base de graines travaillées à la main par les femmes. Selon la tradition culinaire, on utilise abondamment de nombreuses épices (persil, coriandre, cumin, gingembre...) dans les tagines de légumes.

La viande caméline est très prisée. Elle est cuisinée en tajine, en viande hachée (kefta) ou grillée en brochette. Son goût est très fin, et sa viande est particulièrement maigre idéale pour les amateurs de grillades légères. La viande ovine est elle aussi très prisée, le mouton cuit en méchoui figure parmi les fins mets de la province.

HAUT